Accueil > Les rencontres d’Eco-Choix > Comptes rendus cafés débats archivés > Energies > Un 3ème EPR en haute Normandie ?

5 novembre 2010

Un 3ème EPR en haute Normandie ?

jeudi 18 novembre 2010

Michel COLETTA est venu débattre de la sortie du nucléaire

- Le nucléaire ne solutionne pas le problème du changement climatique.
Le nucléaire ne représente que 2,5% de l’énergie consommée dans le monde et 17% en France.
C’est donc bien une énergie marginale et on ne ralentira pas le phénomène de réchauffement climatique avec le nucléaire, sachant qu’il faut une vingtaine d’année entre la décision de construire une centrale nucléaire et sa mise en marche. Or c’est dès maintenant que les gaz à effet de serre doivent diminuer !

- Le nucléaire sert essentiellement à fabriquer de l’électricité.
La France détient le record de ce genre de production : 80% de l’électricité produite. Elle a poussé au développement massif du chauffage électrique.
50% des foyers se chauffent à l’électricité alors que certains pays interdisent ce mode de chauffage bien trop énergivore. Or, en périodes très froides, les centrales nucléaires françaises ne peuvent fournir assez d’électricité !
La France en importe alors au prix fort des pays limitrophes … Et c’est la plupart du temps de l’électricité d’origine fossile (charbon, gaz…) donc très émettrice de Gaz à effets de serre...A contrario, en régime de base, la France exporte l’électricité nucléaire à perte.

- Quelle politique énergétique pour la France ?
Avant toute chose il faut se poser la question de la sobriété énergétique : comment éviter le gaspillage, optimiser les technologies, limiter les transports…
Puis il faut améliorer l’efficacité énergétique . C’est surtout dans le domaine de l’habitat que les progrès importants sont à faire puisqu’une bonne isolation permet de diminuer considérablement la consommation énergétique. Il faut aller bien au-delà de la réglementation actuelle dans la construction neuve ( RT 2005 ) pour aller vers l’habitat BBC (basse consommation) , voire passif ! Et dans l’habitat ancien il y a de très grosses économies à faire. On peut en même temps améliorer le logement social : en isolant les anciennes habitations, on va alléger la facture de ses occupants.
Par les temps de précarité qui courent, cela devient un impératif pour un pays riche comme la France … Pour les particuliers, il faut aussi rappeler que des aides sont prévues

Tout comme les énergies fossiles ( pétrole, gaz et charbon) , le nucléaire n’assure en rien notre indépendance énergétique puisque le minerai d’uranium est importé (du Niger, du Canada, etc…).
Il faut donc développer les énergies renouvelables : éolien, solaire, géothermie et hydraulique . Il semble aberrant qu’une région comme la notre ( Haute Normandie) nous soyons aussi peu équipés en éoliennes ( sur terre et sur mer) . La France a la chance de recevoir des vents divers et complémentaires . Il y a toujours dans notre pays une région ventée …

Il est anormal que l’on investisse tant d’argent dans le nucléaire. C’est autant d’argent qui ne peut aller vers les économies d’énergie et les énergies renouvelables qui seraient des sources bien plus importantes d’emplois locaux et durables. Cinq milliards d’euros, le prix d’un EPR, s’ils étaient investis dans les économies d’énergie et les énergies renouvelables, créeraient 10 000 emplois stables alors que l’EPR n’en créerait que 2 300.

Certaines régions ont établi des scénarios en matière d’économie d’énergie. On peut lire plusieurs rapports à ce sujet :

D’autres questions ont été soulevées durant cette rencontre ECO-CHOIX et notamment des questions de sécurité nucléaire et de santé : les déchets, la sous-traitance dans les centrales, les lignes à très haute tension, le transport des matières radioactives (alors qu’au même moment avait lieu de nombreuses manifestations en France et en Allemagne au sujet du transport radioactif le plus important et le plus dangereux par rail…)
http://groupes.sortirdunucleaire.org/blogs/train-d-enfer-transport-la-hague

Le réseau « Sortir du Nucléaire » auquel appartient ECO-CHOIX apporte plus d’autres précisions sur la sortie du nucléaire :

http://www.sortirdunucleaire.org/index.php?

menu=sinformer&sousmenu=themas&soussousmenu=solutions&page=index

A lire :
- « Energie, changeons de cap ! Scénario pour une France durable ». De Didier Lenoir, président du CLER (Comité de liaison énergies renouvelables)
- « EPR, l’impasse nucléaire » de Frédéric Marillier, ingénieur spécialisé énergies, Greenpeace.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.