Accueil > Écologie en pratique > Campagnes et expositions annuelles > Campagne 2008 : climat ça chauffe > Table ronde " climat ça chauffe"

Table ronde " climat ça chauffe"

jeudi 7 janvier 2016

la table ronde, animée par Alain CANTAIS, président d’ECO-CHOIX, regroupait : Yannick MUR, chef de la station Météo-France du Havre - Jérôme Chaïb, directeur de l’agence régionale de l’environnement de Haute Normandie - Dominique Bied, membre de CAP 21 - Denis Merville, conseiller général - Jean-Pierre Girod, vice président du Conseil Régional et président du Parc Naturel des boucles de la Seine.

Yannick MUR, relevés de températures et de Gaz à effet de serre à l’appui, affirme que c’est bien l’activité humaine la cause principale du réchauffement climatique rapide de ce dernier siècle. Cela ne fait plus aucun doute dans la communauté scientifique. Il nous a présenté à l’aide d’un montage ( ci-joint) les causes et conséquences de ce réchauffement : amplification des phénomènes climatiques : tornades, ouragans, inondations, sècheresses, fonte des glaciers, montée des océans, modifications de la biodiversité, apparition de maladies tropicales...

Jérôme CHAIB, à l’aide de photos superbes ci-jointes a donné quelques exemples bien significatifs de la modification déjà commencée de la biodiversité en France et spécialement en Normandie . La rapidité du réchauffement climatique pose question : les espèces vont-elles pouvoir s’adapter en si peu de temps ? Exemple : le gobe-mouche disparaît car il migre plus tôt et ne trouve pas la nourriture pour sa nichée ; les chenilles elles, ne sont pas encore sorties... Beaucoup d’autres oiseaux ont changé leurs habitudes de migration ou ne migrent plus du tout...
Les perturbations se font sentir également dans le milieu marin. Les océans s’acidifient rapidement menaçant les réserves halieutiques déjà bien mises à mal par la sur pêche.

REMARQUE d’ Alain CANTAIS : un café-débat ECO-CHOIX sur le problème des réserves halieutiques et de la sur pêche aura lieu le vendredi 16 janvier à 18 h à la salle des expositions de St Romain de Colbosc.

Les plantes aussi vont devoir s’adapter rapidement, poursuit Jérôme CHAIB. Certes, il y a 4 millions d’années, il y avait en Normandie des palmiers mais aujourd’hui le changement est si brutal que certaines espèces de plantes et d’arbres sont condamnées. On voit déjà les hêtres souffrir de sècheresse et on voit de nouveaux parasites envahir les forêts et les cultures... Certaines espèces invasives animales ou végétales s’implantent de manière inquiétante entrant en concurrence avec les autres espèces ( la tortue de Floride, la renouée du Japon... )
L’AREHN est une mine d’informations sur tous les sujets portant sur le réchauffement climatique et la protection de l’environnement. Je vous invite à allez visiter régulièrement son site http://www.arehn.asso.fr/

Dominique BIED insitera lui sur la cause principale du réchauffement : l’utilisation abusive des combustibles fossiles qui remet rapidement dans l’air le CO2 stocké sous forme de pétrole, de gaz ou de charbon. " il va falloir de toutes manières apprendre à s’en passer puisque les réserves ne sont pas inépuisables"...
Il va falloir faire d’énormes économies d’énergie dans les secteurs du bâtiment, des transports, de l’agriculture etc ... Pour l’agriculture, Dominique Bied demande à ce que l’on revienne à des pratiques plus respectueuses de l’environnement, de la santé des hommes et des sols. Il préconnise le développement du mulching avec du Bois de Résidus Forestiers ( BRF) - Voir cette technique du BRF appliqué dans toutes sortes de régions y compris dans les régions sèches sur le site http://andre.emmanuel.free.fr/brf

Denis MERVILLE précise que l’Association de Maires de France ( AMF) a établi une charte de l’environnnement ( voir le site sur http://www.amf.asso.fr/documents/fichier.asp?FTP=AMF_20071127_Charte_des_Maires_environnement.pdf&ID_DOC=8295 )
qui invite les élus à prendre des dispositions pour plus d’efficacité énergétique, à faire des économies d’énergie et à utiliser les énergies renouvelables. Plus aucun litre de fuel pour 2015 pour le chauffage - des bâtiments neufs à moins de 50 kWh/m2 - utilisation d’éco-matériaux. - une flotte de véhicules municipaux propres...Il attend aussi des mesures concrètes du Grenelle de l’environnement.

REMARQUE d’Alain CANTAIS président d’ECO-CHOIX : Le troisième salon de l’éco-habitat et des énergies renouvelables organisé par ECO-CHOIX aura lieu les 4 et 5 avril 2009 à Etainhus.

Jean-Pierre GIROD a enfin conclu cette table ronde en détaillant le plan climat régional qui prévoit la rénovation des bâtiments anciens, le dévelopement des énergies renouvelables et l’efficacité energétique des installations de chauffage et les motorisations.
Il présente aussi le plan de developpement régional du rail comme moyen de limiter les déplacements polluants .
La meilleure énergie, dit-il, c’est celle qu’on ne consomme pas !!!
Voir le plan climat régional .

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.